Les Chroniques de l’appareil-photo #26

Les Chroniques de l’appareil-photo #26

Bonjour à toutes et à tous !

Depuis quelques semaines, les autres appareils du service des publics et moi-même nous sommes faits de nouveaux amis ! Avec eux, on vogue dans tout Strasbourg et c’est avec beaucoup de plaisir que nous capturons d’autres horizons.

Et quelle aventure ! Entre les mains des jeunes accueillis par l’Établissement Éducatif et Pédagogique — Le Château d’Angleterre, on a déambulé entre autres au Jardin des Deux Rives, sur les places Kléber, Broglie et République ainsi que sur le Quai des Bateliers. Braves que nous sommes, nous avons supporté vents et pluies à la recherche du cliché parfait. « Mais pourquoi ? » dites-vous et je comprends votre curiosité !

© Photographies prises par les participants lors des séances passées
 

En quelques mots, l’Établissement Éducatif et Pédagogique — Le Château d’Angleterre est une structure d’accueil située à Bischheim qui reçoit des jeunes gens âgés entre 13 et 21 ans. Une grande majorité d’entre eux sont particulièrement vulnérables voire seuls. L’EEP offre alors à ces jeunes un cadre leur permettant de se reconstruire affectivement et socialement. L’engagement y est fort et pluriel car l’organisme lutte contre les discriminations, défend une vision du monde tant humaniste que solidaire et encourage au respect de toutes et tous.

À l’occasion de ce projet photographique, mes collègues appareils-photos et moi avons rencontré des jeunes issus de migrations, arrivés à Strasbourg il y a plus ou moins longtemps. Mais ce projet, quel est-il ? Celui-ci s’ouvre sur l’idée que les jeunes ont un regard particulier sur l’espace qu’ils découvrent. Les lieux de Strasbourg, qu’ils arpentent et apprennent à connaître, sont aussi bien des repères pour leur vie actuelle que des renvois à leur passé. Parfois, certains lieux sont pour eux des zones d’incompréhension ou encore, des lieux d’espoir pour l’avenir.

Quels sont les lieux qu’ils fréquentent ? Que font-ils là-bas ? Est-ce que cet endroit leur rappelle quelque chose ? Et quelles sont les différences entre ces espaces strasbourgeois et ceux de leurs villes d’origine ? Voici quelques interrogations qui trouvent petit à petit leurs réponses dans les images que prennent les participants. Les photographies faites lors des déambulations seront ensuite mises en parallèle avec des images clarifiant ce que le lieu évoque pour chacun. Et oui, la manière dont les participants envisagent ces espaces parle aussi d’eux, de leurs expériences, de leurs goûts et ça, la photographie le capture parfaitement !

Je ne résiste pas à l’envie de vous partager quelques photographies prises par les participants ces dernières semaines :

Sans trop vous en dévoiler sur la finalité du projet (on aime garder les surprises par ici), je peux vous dire que nos cartes mémoires sont pleines de photographies de Strasbourg, des jolis souvenirs que l’on a hâte de vous montrer ! Le projet avec Le Château d’Angleterre, c’est aussi beaucoup de rires et de joie alors je me réjouis à l’idée qu’il y ait encore d’autres séances à venir !

J’espère que cette première sélection d’images vous a plu. Si l’envie d’en voir plus vous démange, il paraît que le résultat final de ce projet sera exposé lors du Festival du Château d’Angleterre puis à La Chambre, le tout en juin, je dis ça…

With love (comme disent les anglais),

Kam, l’appareil-photo du service des publics.

__

Un projet réalisé par La Chambre
En partenariat avec L’EEP — Le Château d’Angleterre
Cette opération est subventionnée par l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau
__

 

 

 

 

L’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau est une collectivité territoriale, c’est-à-dire un groupement de communes françaises et allemandes des deux côtés du Rhin. L’Eurodistrict englobe les 61 communes de l’Eurométropole de Strasbourg et du Canton d’Erstein ainsi que les 51 communes de l’Ortenaukreis, ce qui représente 940 000 habitants. En tant que ‘région pilote européenne’ au niveau local, son but est de renforcer les échanges transfrontaliers, de développer des nouvelles formes de coopération et ainsi de renforcer la plus-value européenne au quotidien pour ses citoyens. L’organisation de projets propres (ligne de bus commanditée par l’Eurodistrict entre Erstein et Lahr), de rendez-vous élus-citoyens, de forums thématiques, de bourses à projets et de manifestations pour toute la famille (Vélo Gourmand), mais également un soutien technique et financier pour les projets de la société civile, permettent de créer, de part et d’autre du Rhin, diverses opportunités de rencontres.

Suivez les activités de l’Eurodistrict sur www.eurodistrict.eu ou sur Facebook « EurodistrictStrabourgOrtenau » et sur Twitter « eurodistrict ».

About the Author

Comments are closed.