CARNETS D’EUROPE

  • Ambroise Tézenas
    et Baptiste Cogitore
    09.05 – 12.06.16
    prolongation jusqu'au 30.06.16
    vernissage : lundi 09.05.16 > 18h30
    
    
    Lieu d'Europe 
    8 rue Boecklin - Strasbourg
    exposition visible sur les grilles du Lieu d'Europe
    un événement organisé dans le cadre de
    European Youth Event (EYE)
    Visites guidées et ateliers pédagogiques
    sur réservation auprès de Cécile Collin
    +33 (0)9 83 41 89 55
  • Dossier de presse

Événements :
Projection du film Bulli Tour Europa
le samedi 7 mai à 16h30
Salle Daniel Riot
Lieu D’europe, 8 rue Boecklin
En savoir plus

Visite Guidée des expositions
et signature du livre « Tourisme de la désolation » 

le mardi 24 mai à 18h
Lieu d’Europe, 8 rue Boecklin
En présence de Ambroise Tézenas et de Baptiste Cogitore

En mai 2016, European Youth Event rassemble à Strasbourg 8000 jeunes invités par le Parlement européen pour échanger des idées avec les responsables européens et dessiner des pistes pour l’avenir. De nombreuses manifestations artistiques sont également programmées. Dans ce cadre, La Chambre expose les images de deux jeunes photographes français partis en voyage, dont les expériences bien différentes sont regroupées sous le nom « Carnets d’Europe ».
Il est aujourd’hui difficile d’imaginer l’Union européenne sans la libre-circulation des personnes et des marchandises entre les États membres. Prévue depuis le traité de Rome en 1957, « l’abolition des obstacles à la libre circulation des personnes, des services et des capitaux » est un pilier du projet européen. À l’heure des déplacements low-cost [en avion, par train ou en bus] et des solutions d’hébergement alternatives, comment les jeunes d’aujourd’hui partent-ils explorer leur continent ?
Avec l’aventure rendue accessible en quelques heures, se développent aussi de nouvelles formes de tourisme : le tourisme de masse tant décrié laisse place à d’autres formes, plus responsables, solidaires ou éthiques.
Les photographes n’échappent pas à ce mouvement qui depuis une vingtaine d’année a favorisé la découverte de pays voisins. Les séries des deux artistes livrent deux visions contrastées de la recherche de « l’ailleurs proche ».
S’appuyant sur son savoir-faire d’expositions hors les murs et dans l’espace public, La Chambre s’associe au Lieu d’Europe pour proposer un projet photographique marquant et significatif d’une vision de la jeunesse européenne.

 

AMBROISE TEZENAS

« Arrivé au milieu de la nuit dans une ville inconnue pour moi en plein hiver, Stockholm m’est apparue blanche et silencieuse. J’avais choisi de ne rien planifier. Ainsi je me suis promené au gré d’un vent glacial sans a priori, en me laissant surprendre par la capitale suédoise et le calme de ses  paysages lunaires. Ébloui par le ciel diaphane avec pour seul fond sonore le crissement de mes pas dans la neige, j’ai vite oublié l’effervescence qui caractérise a priori ces capitales européennes. Ce paysage polaire marquait avec force la diversité des villes européennes, quand deux semaines auparavant je photographiais l’Alentejo au Portugal. Passé le choc thermique, les étendues opalines de Stockholm ont eu raison de moi. Ce fut une expérience reposante. »
Ambroise Tézenas

> www.ambroisetezenas.com

 

BAPTISTE COGITORE

En 2014, Baptiste Cogitore et Claire Audhuy sillonnent la partie orientale de l’Europe. Le « Bulli Tour Europa » est un road-documentaire au long cours qui a traversé une vingtaine de pays autrefois communistes, sur une route de 17 000 km en vieux combi (que les Allemands surnomment affectueusement « Bulli »).
De ce périple à la rencontre des Européens d’hier et d’aujourd’hui, les deux auteurs ont rapporté une série de témoignages qui ont donné lieu à plusieurs réalisations : un film documentaire (Mémoires d’Européens), un livre (Aux frontières de l’oubli) et cette exposition. À partir d’une interrogation commune sur cette partie de l’Europe, Baptiste Cogitore et Claire Audhuy ont suivi plusieurs « fils rouges » d’une étape à l’autre : identités et minorités, mémoires et nationalismes, théâtre et résistance.
De Trieste à Kiev en passant par Vukovar, de la Mer Noire aux pays baltes à travers l’Europe centrale, ils ont arpenté le temps et l’espace, sur les traces des récits nationaux, souvent exclusifs et oublieux.
En 2014, l’Europe ne connaissait pas encore la grande vague de migrations, qui a vu se relever des frontières qu’on pensait abolies. L’Ukraine était déjà en guerre, mais celle-ci n’était pas encore « gelée ». La Crimée venait de devenir russe. Des inondations ravageaient le cœur des Balkans, alors que l’Europe commémorait le centenaire du déclenchement de la Première Guerre mondiale.
Entre photo-reportage et récit de voyage en images, Baptiste Cogitore interroge la manière dont l’Europe « fait mémoire » aujourd’hui.

> www.bullitour.eu

__

Carnets d’Europe est un projet organisé dans le cadre de European Youth Event (EYE)
et coproduit par La Chambre et le Lieu d’Europe.