Souls Against the Concrete

Khalik Allah

06.04 — 26.05.24

Vernissage
vendredi 05.04 — 18h

Né de parents jamaïcain et iranien, Khalik Allah a grandi à New York au contact de la culture hip-hop. Il se revendique de l’influence de la Nation des Cinq pour Cent, un mouvement d’éducation pour les jeunes qui rappelle le rôle des Noir·es dans l’histoire mondiale. Il est réalisateur de films documentaires en tant qu’auteur ou prestataire, travaillant régulièrement avec le Wu-Tang Clan. Il intègre l’agence Magnum en 2020 et réalise ici l’une de ses premières expositions en Europe.
Jouant depuis tout petit avec des caméras, Khalik Allah dépeint le monde qui l’entoure avec un style qui a été qualifié de Street Opera.

Pour sa série 125th & Lexington, il se poste à cette intersection de rues, grouillant de vie à toute vitesse en journée et laissant place à une population et une ambiance bien différentes au fil des heures nocturnes. Le temps de l’observation ralentit le rythme par le regard, et il trouve la beauté là où on ne pensait trouver que la noirceur. Les prises de vues nocturnes soulignent les lumières et les contrastes pour donner naissance à un « poème à Harlem la nuit ». Le photographe s’attache à dépeindre la rue de façon honnête, en créant un lien de confiance avec ses sujets. Il pose un regard bienveillant, sans idéalisation ni misérabilisme, sur les marginaux et drogué·es, principalement Noir·es, qui peuplent ce coin de New York. Découlant de siècles d’histoire tourmentée, le contexte américain des relations entre Blanc·hes et Noir·es donne une importance particulière aux notions de communauté et de couleur de peau. Entretenue par des différences socio-économiques tenaces et rallumée par la mort de George Floyd en 2020, cette tension se base sur la peur mutuelle. Avec ses portraits aux regards brûlants, évocateurs d’histoires personnelles intenses, l’artiste ouvre une possibilité de s’identifier, entre humains, à ses modèles et d’apprendre à les aimer.

Khalik Allah sera présent trois mois durant pour une tournée entre l’Allemagne, la Suisse et la France. Ce projet porté par La Chambre et le festival international de films documentaires KODEX est réalisé en partenariat avec Répliques, le cinéma Cosmos, l’Université de Strasbourg, la HEAR, Speaker, Tënk, la HEAD, FilmArche, Zeegotoh, Ostkreuzschule, le FID, le Centre photographique de Marseille, le nouveau Cinématographe. Le programme comprend expositions, projections, masterclasses et workshops.

Autour de l’exposition

Visite en alsacien
Samedi 11.05 — 17h
animée par Bénédicte Matz
entrée libre

Visite du dimanche
Tous les dimanches — 17h
20 minutes
entrée libre

Workshop avec Khalik Allah
06 et 07.04 — 10h-18h
tarif 300 €
sur inscription

Pour plus d’informations sur le projet Khalik Allah European Tour :
khalikallahineurope.com

EN

Khalik Allah creates a «poem to Harlem at night» by standing at the intersection of 125th Street and Lexington Avenue in New York. The night-time population is mainly made up of marginals and drug addicts, most of them black. His honest and sensitive eye reveals intense human stories in the attitudes and glances of his subjects, allowing us to identify with them.

DE

Khalik Allah macht ein «Gedicht für nächtlichen Harlem», indem er sich an der Kreuzung der 125. Straße und der Lexington Avenue in New York City postiert. Die nächtliche Bevölkerung dort besteht hauptsächlich aus Außenseitern und Drogensüchtigen, die meisten von ihnen schwarz. Sein ehrlicher und sensibler Blick enthüllt in den Haltungen und Blicken intensive menschliche Geschichten und eröffnet die Möglichkeit, sich mit seinen Modellen zu identifizieren.